Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘voyage’

Okini

Lors de mon dernier voyage au Japon, j’ai passé comme toujours beaucoup de temps à visiter des temples et des sanctuaires, à apprécier l’atmosphère de ces lieux, dégusté les spécialités locales, goûté un peu de cette culture foisonnante entre passé et modernisme… Mais ce sont deux moments forts qui me rappellent pourquoi j’apprécie ces voyages, ainsi que tous mes stages à l’étranger; deux moments où nous avions l’occasion de partager du temps avec des habitants du pays.

Le premier est une rencontre avec deux bloggueurs français dont je suis les écrits : Guillaume Erard de « Vie au Japon et Pratique de l’Aikido » et Eric Grousilliat de « Budo Shugyosha« . Si j’avais débuté un blog en pensant partager quelques écrits m’intéressant, l’expérience prend encore plus de valeur lorsque l’écriture tisse des liens au delà des frontières virtuelles.

 

Bloggueurs après un repas à Shinjuku, Tokyo

Bloggueurs après un repas à Shinjuku, Tokyo

 

  (suite…)

Read Full Post »

Ise jingu, le mont Kurama et Kashima jingu sont trois lieux ayant un lien avec l’école Takamura ha Shindo Yoshin ryu. Cet été, je voyageais pendant 15 jours au Japon, partageant mon temps entre le Kansai (Osaka / Kyoto) et le Kanto (Tokyo) et j’ai profité de mes pérégrinations pour visiter des lieux en rapport avec l’école.

Ise et Amaterasu

Le premier de ceux-ci est la ville d’Ise-shi au sud-est de la province de Mie. Cette petite ville contient le célèbre Ise-jingu, le sanctuaire d’Ise consacré à Amaterasu omikami. Pour être plus précis c’est le sanctuaire intérieur, le Kōtai-jingū, qui est dédié à Amateratsu. Le sanctuaire extérieur, séparé de plusieurs kilomètres, est nommé Toyōke daijingū (et dédié à Toyouke Ōmikami). Ces lieux auraient contenus le miroir sacré du Japon, trésor national, et ils ne sont que partiellement visibles aux visiteurs.

Ise-jingu : Toyouke Daijingu ou Gaku (sanctuaire extérieur)

Ise-jingu : Toyouke Daijingu ou Gaku (sanctuaire extérieur)

 

Mentionnés dans le Kojiki et le Nihonshoki, leur date officielle d’établissement est l’an 4 avant Jesus Christ, mais le 3ième et 5ième siécles semblent plus probables. Ces sanctuaires présentent la particularité d’être reconstruits tous les 20 ans, l’ancien bois état alors utilisés pour les tori (grandes portes) ou envoyé dans le reste du Japon.

(suite…)

Read Full Post »