Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘entrainement’

aikikohaiQuel est l’intérêt de participer à un stage ? Tout d’abord cela pourrait paraître un poil saugrenu pour une koryu, une école où l’entrainement est fait en petit groupe et directement au contact du professeur. Mais à la différence du Japon pré-moderne où les écoles étaient pratiquement toutes sur l’archipel, parfois concentrées géographiquement (comme à Edo/Tokyo), la diffusion à l’international a allongé les distances et étiré ces liens.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

IMG_0724

Ce weekend avait lieu le premier gasshuku (entrainement intensif) après la coupure estivale. Lors de ce samedi et dimanche, les élèves du Tesshinkan ont approfondi ensemble les techniques et traditions du Shindo Yoshin ryu durant douze heures. Certains d’entre eux venaient de loin pour pouvoir s’entrainer, ce qui permit de partager de bons moments ensemble hors tatami.

(suite…)

Read Full Post »

IMG_20180310_125432386

stage privé à Osny

 

L’avantage lorsque son école possède un très grand nombre de kata, c’est de toujours avoir de nouvelles choses à apprendre. Et lorsque je parle d’un grand nombre, là on dénombre pas moins de 305 kata, et cela n’intègre pas les variations ou… Ceux qui ne portent pas le nom de kata !

(suite…)

Read Full Post »

Samurai_wearing_a_horo

artiste : Utagawa Kuniyoshi (1861)

Il y a une ambiguïté entretenue par la communication des budo modernes (judo, karaté, etc…) et des sports martiaux. Nombres de clubs associent les pratiques modernes avec les samouraïs, attirant ainsi des passionnés de manga, de drama historiques japonais, de jeux vidéos ou simplement des personnes se rêvant chevalier japonais (car il s’agit bien souvent de cela dans notre culture mondialisée), et laissant parfois à croire qu’ils deviendront des samouraïs. On fait alors passer des budo (historiquement en rupture avec la classe des samouraïs et développés bien après leur disparition) ou des sports (création moderne sans rapport avec cette caste) pour des réminiscences de ce groupe fantasmé que représentent les samouraïs.

(suite…)

Read Full Post »

Gekiken, ancêtre du kendo trés répandu à l'époque Edo comme méthode d'entrainement. On notera la longueur des tsuka.

Gekiken, ancêtre du kendo très répandu à l’époque Edo comme méthode d’entrainement.

 

Le musha shugyo est le voyage à la fois physique et spirituel que pouvait entreprendre un guerrier (mais pas que) pour parfaire son art. Cet élément a souvent été repris dans des films pour mettre en scène de nombreux combats et des dojo yaburi. Mais la fiction est-elle proche de la réalité historique ? Il nous reste un certain nombre de journal de ces musha shugyo, celui de Muta Bunnosuke est l’un d’eux et présente l’intérêt de nous donner quelques indices sur le monde du kenjutsu de la fin de l’époque Edo.

Le document traduit initialement par Sandro Furzi introduit l’époque de ce musha shugyo mais aussi les pratiques en vigueur. Je leur remercie pour son autorisation à traduire ce texte en français et j’espère que les lecteurs auront par ce biais un élément supplémentaire pour se représenter l’univers des koryu et du kenjutsu à la fin de l’époque médiévale japonaise.

Lien vers le document en français : Shokoku Kaireki Nichiroku. Bonne lecture.

Read Full Post »

Les budo japonais et les écoles classiques reposent principalement sur le kata pour transmettre leur savoir. Ces séquences codifiées permettent l’intégration de principes de l’école pour l’application au combat (qu’il soit sur un champ de bataille, un duel civil ou une situation de self-defense urbaine selon le contexte de l’école). Ces compétences ne pourront être exploitées que si le pratiquant arrive à gérer le stress lié au chaos du conflit. Or cette exposition au stress voire l’entrainement sous stress est très souvent absente des dojo d’arts martiaux traditionnels.

L'effet tunnel, un des effets sous stress. (Source images : wikipedia)

L’effet tunnel, un des effets sous stress. (Source images : wikipedia)

Dans l’article suivant Tobin Threadgill discute des éléments permettant d’intégrer ce conditionnement au stress dans le Takamura ha Shindo Yoshin ryu et de l’importance de cet aspect de la pratique pour conserver un art martial fidèle à ses origines.

Petit avertissement avant lecture : les pistes décrites dans cet article ne doivent être mises en oeuvre dans votre entrainement que sous l’égide d’un instructeur qualifié et compétent.

Le conditionnement au stress psycho-chimique en budo

Par Tobin Threadgill, kaicho du Takamura ha Shindo Yoshin ryu, avec sa permission pour la traduction.

Source : Psycho-chemical stress conditioning in budo.

Une de mes amies proches nommée Meg Hinkley dirige le programme de

Toby Threadgill

Toby Threadgill

self-defense pour femmes à Dallas, au Texas, appelé Athena’s Strategies. Elle est une pratiquante de longue date des arts martiaux et possède une connaissance unique dans la dynamique réelle d’assaut des femmes et de leur self-défense. Il y a plusieurs années, elle m’a demandé de l’aider à évaluer son programme et parfois aider à sa mise en œuvre. C’est un programme impressionnant. Athena’s Strategies est parmi les rares programmes de self-défense que je recommande sans réserve. Une grande partie du programme implique la présentation de faits et de données qui chassent beaucoup de mythes couramment associés à l’agression physique et sexuelle des femmes. Le reste du programme aborde les aspects physiques de l’agression violente dans un processus qui dépasse pratiquement toutes les formes communes de l’étude de budo dans son efficacité à appliquer réalistiquement la self-défense. Cet avantage existe parce que le programme de Megs confronte sans sourciller ses participants à la réponse psycho – chimique au stress – ce que je appelle PCS (NdT : Psycho-Chemical Stress, stress psycho-chimique).

D’une manière générale, il y a un manque important d’enseignement efficace pour faire face aux stress physiologiques et psychologiques qui se produisent pendant tous les conflits physiques. Pour dire la vérité, la plupart des instructeurs hautement cotées dans le budo n’ont pratiquement aucune expérience avec les symptômes du PCS et beaucoup refusent même de reconnaître ses effets débilitants.

(suite…)

Read Full Post »

Sergent Dennis Dodd demonstrant comment prendre un avantage avec un contrôle mécanique. Source : wikimedia.

Sergent Dennis Dodd demonstrant comment prendre un avantage avec un contrôle mécanique. Source : wikimedia.

Une question récurrrente : on s’entraine, mais… Est-ce que cela marche ? L’incertitude de la réponse pousse de nombreux pratiquants à papillonner de pratiques en pratiques à la recherche d’une affirmation acceptable. Wayne Muromoto nous expose son point de vue sur ce sujet et comment l’état d’esprit du guerrier conditionne l’efficacité de l’entrainement.

 

Mais… Est-ce que cela marche ? – Le mental du guerrier
Par Wayne Muromoto. Traduit et re-édité avec la permission exclusive de Wayne Muromoto, tous droits réservés. Article original « But… Does it work ? The warrior’s mind ».

 

L’autre jour, je suis passé devant un dojo où un groupe d’étudiants de karaté pratiquaient consciencieusement leurs coups de pied et de poing. Ils avaient l’air très bien dans leur beau karategi blanc traditionnel, mais après quelques secondes d’observation, j’ai présumé qu’aucun d’entre eux, même pas leur instructeur ceinture noire, n’avait un coup de pied ou de poing qui me ferait chavirer d’un « coup fatal ». Et c’est peu dire, parce que je suis un vieux bonhomme vieillissant de plus de 50 ans.

Alors … Est-ce que le karaté traditionnel ne fonctionne PAS ? Est-il vrai que les seuls arts martiaux vraiment applicables sont ceux, plus « rock and roll » où vous vous projetez, mélez et faite la différence, comme le judo ou le jujutsu brésilien, ou les pratiques de type MMA ?

Eh bien, puisque ceci est mon blog et mon avis (the classic budoka), je dirais que pour la majorité des gens dans un dojo comme celui que je ai vu, pas vraiment. Mais de peur que vous pensiez que Wayne est passé du côté obscur de la force, je dirais que peut-être presque le même pourcentage de pratiquants de MMA et d’autres arts martiaux non traditionnels est également incapable de vraiment faire la différence.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »