Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘école’

shinkage

Shinkage-ryū Hyōhō Mokuroku no koto par Yagyū Sekishūsai

Les koryu sont connues pour porter une grande attention à leur lignée, suscitant parfois l’incompréhension des pratiquants de disciplines plus récentes. Cette incompréhension est d’autant plus importante lorsque des pratiquants de gendai budo ou de sports martiaux diffusent des vidéos ou des informations erronées sur une ancienne école. Ainsi il n’est pas rare de lire sur internet des publicités pour untel ou tel autre, N dan, soke, great master de l’école X-ryu – école tout à fait réelle, appelons-la Sappukei ryu – et n’ayant pourtant reçu aucune transmission de l’école Sappukei.  Lorsque les pratiquants de longue date de la Sappukei ou d’arts en relation avec cette école dénoncent la tromperie, la réponse est souvent cinglante : « qui êtes-vous pour décider de qui est légitime ou pas ? » et la suite de la conversation s’oriente invariablement vers une rhétorique assez simpliste du type « moi je respecte toutes les écoles, je ne me permets pas de critiquer ».

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Ellis Amdur

Ellis Amdur

Après avoir abordé les questions de qui nous enseignait et de ce que nous pratiquons, il est temps de savoir pourquoi… Surtout quand cela concerne les koryu, des écoles anciennes à la culture archaïque. Pour y répondre je vous propose la traduction d’un récent essai d’Ellis Amdur expliquant son affirmation : « I train for the ryu – Je m’entraine pour l’école ».

Je m’entraine pour l’école

Par Ellis Amdur.

Article original : http://kogenbudo.org/i-train-for-the-ryu/, avec la permission d’Ellis Amdur pour la traduction.

Jeffrey Mann a écrit une réponse à mon dernier post: « Si je le [Ellis Amdur] comprends bien, pour lui la raison de l’entrainement dans un koryu est pour le bien du koryu lui-même, et non pas pour les personnes la constituant ou pour le bien de la préservation historique. Cependant, nos actions pour le compte d’une entité (comme une nation) sont généralement pour le bien des personnes qui vivent ou vivront dans cette entité. Faire quelque chose de bon pour l’entité elle-même, quand cela devient le telos (la finalité) lui-même, semble erroné. Mes contributions à une entreprise, une université, ou à une nation sont pour le bien-être de ses membres et, nous l’espérons, par extension, du monde. Cela semble être le modèle de gens des budo modernes comme Kano, Ueshiba, Doshin So, etc. Cela représente plus que poursuivre la «Voie» pour moi seul. Je ne comprends pas ce que Amdur perçoit comme le telos de la personne qui dit: « Je m’entraine pour le ryu (école) », comme il le fait lui-même ».

(suite…)

Read Full Post »

Avant que je ne m’envole pour un stage à Uppsala, ville où vécut Takamura sensei pendant quelques années à son départ du Japon, j’en profite pour publier le poster du dojo. Un design relativement simple très inspiré de celui du groupe d’étude à Uppsala.

poster_tesshinkan

Le Tesshinkan, dojo privé à Osny (95520), permet de d’apprendre l’école traditionnelle Takamura ha Shindo Yoshin ryu créée en 1864. Les cours assurés le vendredi soir et samedi matin (possibilité d’ouvrir aussi un cours le lundi soir) incluent la pratique du sabre à 2 (kenjutsu/kumitachi), le dégainage et la coupe du sabre (battojutsu/iaijutsu), le travail du déséquilibre, des projections et clefs (jujutsu) ainsi que diverses techniques de couteau (tantojutsu).

Read Full Post »