Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘allaire’

Récemment je me suis fais une bonne entorse à la cheville en pratiquant de l’Aikido, le genre d’accident stupide qui vous empêche de vous entraîner convenablement pendant un bon mois. Mais ayant poursuivi les stages sur cette période (une tendance masochiste ?), je traine toujours ma cheville deux mois après. Alors lorsque Lisa a publié un article sur l’entretien de son corps pour pouvoir s’entraîner, le texte a eu une certaine résonnance en moi (en onze ans de pratique ma seule autre blessure fut une ernie discale sur koshi-nage… 1 mois et demi de repos).

J’ai rencontré Lisa lors d’un stage d’Yanagi ryu de Don Angier en Californie. Lisa étudie l’Aikido Yoshinkaï au dojo Higirikan à San Franscico et est docteur en chiropratique et créatrice des séries TV et DVD Allaire Back Fitness: http://allairebackfitness.com/

—–

« L’Aikido et la longévité de votre entraînement »

Par Lisa Allaire. Publié dans l’aikidojournal le 2 novembre 2012 : http://blog.aikidojournal.com/2012/11/02/aikido-and-the-longevity-of-your-training-lisa-allaire-dc/

« L’essentiel, c’est que vous puissiez entrainer vos muscles à être plus réactifs et plus souples, réduire l’impact des blessures, diminuer la douleur et profiter de nombreuses années d’entrainement agréable et productif. »

L’Aïkido est connu comme le chemin de l’harmonie. Nous apprenons à prendre l’avantage sur le centre de quelqu’un d’autre en contrôlant et en maintenant  notre propre centre. Cela nécessite, entre autres choses, une coordination harmonieuse et de gérer le mouvement physique au sein de notre propre corps afin que nous puissions fusionner avec, et capturer, le mouvement et le timing de l’autre personne.

Les maîtres d’Aïkido et les pratiquants de longue date peuvent le faire en toute transparence et avec peu d’effort. Toutefois, lors de l’apprentissage de cet art simple, mais sophistiqué, un bon conditionnement physique est extrêmement utile, surtout si nous voulons pratiquer pendant de nombreuses années.

Tous les grands maîtres étaient en parfaite condition physique alors qu’ils perfectionnaient leurs compétences. Ils étaient également très actifs en dehors du dojo. En revanche, beaucoup de gens aujourd’hui sont en mauvaise condition physique à cause des heures à rester en position assise et ils souffrent souvent du syndrome du guerrier du week-end. A l’autre bout de l’équation, il y a des personnes hard-core qui souffrent de sur-entrainement  et / ou de schémas répétitifs. Chacun de ces scénarios ouvre la porte à des déséquilibres et des liens faibles qui réduisent vos capacités et favorisent les blessures.
Je ne sais pas pour vous, mais même si l’aïkido est souvent décrit comme «doux», les cours peuvent être assez physiques! Vous faites des chutes, subissez des clefs, pivotez, gérez des mouvements à contre-temps du partenaire, etc…

Comment pouvons-nous espérer influencer le centre de quelqu’un d’autre avec un timing harmonieux, quand nous avons perdu notre centre et l’harmonie au sein de notre propre structure physique ?

(suite…)

Read Full Post »