Feeds:
Articles
Commentaires

Décontractez-vous !

pexels-photo-1680945

 

J’aurais pu intituler ce billet à la façon d’un humoriste français : « Décontractez-vous, bordel ! ».

Différentes expériences récentes m’ont fourni matière à ce petit billet. Il n’est pas rare d’entendre dans un cours d’arts martiaux les mêmes phrases répétées encore et encore. On dirait un disque rayé, que le sensei diffuse à chaque cours et que les sempaï se pressent de reproduire façon mégaphone. Vous débutez en début d’année mais dès la première saison terminée vous connaissez déjà le refrain par coeur. Choisissez le votre : « Décontracte-toi », « Sois souple », « Utilise moins de force », « Tiens toi droit », « Plus vite », …

Lire la suite »

Un forum, et après ?

forum_2019

Le forum des associations d’Osny vient juste de se terminer. J’ai pu y retrouver des connaissances, des acteurs d’autres associations et bien sûr rencontrer les habitants d’Osny (dont pas mal de nouvelles têtes).

L’exercice est compliqué pour une école comme la notre, une koryu. Il faut arriver à donner une image juste de notre école à un public qui, souvent, ne connait rien aux arts martiaux. C’est une tache déjà compliquée auprès des aikidoka, judoka et karatéka alors sans démonstration pour contextualiser c’est un poil plus périlleux.

Lire la suite »

forum

Le Tesshinkan dojo sera présent au forum des associations d’Osny dimanche 8 septembre. Le forum aura lieu de 10h à 17h au gymnase Roger Moritz.

Lire la suite »

Workshop interne

56764389_10215317321781220_7048871734597910528_n

Le weekend du 6 avril avait lieu au dojo Tesshinkan un workshop interne de TSYR. Une dizaine de personnes venues de Paris, Lyon, Lisbonne et même d’Angleterre ont pu s’entraîner pendant près de 14 heures aux techniques de l’école. Ils avaient pour celà toute l’attention de trois instructeurs: sensei Marco Pinto (Chuden Mokuroku), sensei Artur Pinto (Shoden Mokuroku), et moi-même (Shoden Mokuroku).

Lire la suite »

simple-hold

Voilà bien longtemps que je n’avais pas écrit sur ce blog. Alors pour commencer en 2019 me voilà reparti pour parler des kata. Des kata qui sentent souvent la poussière, parfois dénigrés par les plus sportifs, parfois juste un élément de passage de grade dans les budo modernes.

Lire la suite »

hourglass-2846643_960_720

Un article revient année après année dans le top des statistiques de mon blog. Son sujet n’est pas sur l’école, ni les cours. Adieu aussi le marronnier de l’efficacité dans la rue. Non ce qui intéresse le pratiquant lambda est la solution d’une équation simple : combien de temps faut-il pour apprendre un art martial ? Le registre est celui de l’efficacité temporelle dans l’apprentissage.

Lire la suite »

Les stages

aikikohaiQuel est l’intérêt de participer à un stage ? Tout d’abord cela pourrait paraître un poil saugrenu pour une koryu, une école où l’entrainement est fait en petit groupe et directement au contact du professeur. Mais à la différence du Japon pré-moderne où les écoles étaient pratiquement toutes sur l’archipel, parfois concentrées géographiquement (comme à Edo/Tokyo), la diffusion à l’international a allongé les distances et étiré ces liens.

Lire la suite »

pub

Le dernier stage m’a, comme à son habitude, amené beaucoup de réflexions (des réponses aussi et des questionnements). Depuis que j’ai reçu ma licence d’enseignement du niveau Shoden, j’apprends les kata du niveau Chuden, essaie de pratiquer ceux du niveau Shoden au niveau Chuden (intensité, vitesse, version ura…) et bien sûr j’enseigne les kata du niveau Shoden à mes élèves.

Lire la suite »

Stage à Freising

groupe

Ce weekend de nombreux élèves de l’école Takamura ha Shindo yoshin ryu se sont retrouvés à Freising pour un stage interne de l’école avec sensei Threadgill. J’ai eu la chance d’y participer avec plusieurs de mes élèves, permettant ainsi aux membres du dojo Tesshinkan d’apprendre à connaître les autres membres de l’école.

Lire la suite »

De petits groupes…

wp-image-592293178jpg.jpg

A quoi tient la transmission (et la survie) d’une koryu ? Récemment la page facebook du dojo a dépassé les 300 « like », une notion tout à fait moderne d’une popularité relative (et virtuelle). Bref 300 c’est rien sur facebook, mais c’est déjà 30 fois plus que le nombre d’adhérents du dojo en question. Oui, pour ceux qui ne connaîtraient pas les koryu c’est une taille déjà conséquente pour le dojo d’un instructeur.

Lire la suite »