Feeds:
Articles
Commentaires

Edo

tokyo-edo

Lorsque l’humour rencontre l’Histoire

Edo. Vous avez déjà dû lire ces trois lettres sur ce blog. Pour faire simple, le Shindo Yoshin ryu est né pendant Edo et à Edo. Pas vraiment avancé pour comprendre la blague ci-dessus ? Alors poursuivez votre lecture.

Lire la suite »

De l’intensité…

tigre-de-siberie-vie-sauvage-1458916369xvy

Intensité du regard avant de fondre sur sa proie

Dans les styles non compétitifs, la base de travail est souvent le kata, la pratique de formes pré-arrangées à deux. C’est particulièrement le cas dans les koryu, les anciennes écoles issues de l’époque médiévale japonaise.

Le kata est un cadre complexe d’apprentissage que j’ai déjà eu l’occasion d’aborder dans mes articles. Il possède des rôles (uchitachi, la partie enseignante / shitachi, la partie apprenante), nécessite une véritable intention d’attaque et doit au départ se pratiquer lentement afin de bien en acquérir les formes et le timing. Néanmoins, au fil du temps il n’est pas rare de voir les pratiquants poursuivre avec la même intensité et la même vitesse.

Lire la suite »

5 ans

mt-fuji-477832_960_720

Alors que je n’avais pas posté sur ce blog depuis un certain temps, wordpress s’est rappelé à moi pour souhaiter un bon anniversaire à ce site. 5 ans, déjà. Ce post sera donc l’occasion d’un court bilan, ce dernier présentant un intérêt tout relatif pour mes anonymes lecteurs.

Lire la suite »

Atelier au dojo Tesshinkan

Atelier au dojo Tesshinkan

En créant le groupe d’étude de TSYR à Osny, je me suis retrouvé à la place de celui qui doit partager un savoir qu’il continue d’acquérir lui-même. C’était au départ, et je pense que cela le reste, un challenge de guider d’autres pas tout en arrivant à suivre suffisamment mes professeurs et à progresser moi-même. De stages et WE intensifs à l’étranger avec le Kaicho ou sensei Marco Pinto, à l’étude et l’entrainement quotidiens au Tesshinkan, j’ai essayé de mettre en place la même dynamique que j’appliquais à ma propre recherche.

En lisant l’article de Wayne Muromoto, j’ai retrouvé cette même nécessité d’explorer, approfondir et faire sien le savoir acquis. A chaque stage je touche un peu d’un coin grâce à mes professeurs, et lorsque je reviens au dojo j’essaie de trouver les autres coins, comme les autres membres du dojo.

Lire la suite »

Les koryu sont différents. Pas mieux. Juste différent. La motivation écrasante de tous ceux impliqués dans un koryu, en particulier au niveau de l’enseignement, est la continuation du ryu. La principale préoccupation n’est pas pour les membres du ryu. Bien sûr, comme nous nous entraînons ensemble, nous développons des liens très forts, des amitiès très proches. Mais le ryu doit venir en premier.

Dave Lowry

Traduction d’un extrait de l’article « So you want to join the ryu« 

kata_performed

Kata réalisé au hombu dojo du TSYR (Colorado). Shitachi : David Sasaki, Uchitachi : Patrick Peshke.

Le Takamura ha Shindo Yoshin ryu contient de nombreux kata dans son curriculum : environ 300 si on ne compte que les versions omote. Ces kata servent à véhiculer, apprendre et appliquer les principes formant le coeur de l’école. C’est notamment l’ensemble des principes employés par une école et la façon dont elle les applique qui différencie intrinséquement sa partie technique de celle des autres écoles.

Lors d’un article pour le webzine l’Art de la voie, Marco Pinto présentait un certain nombre de principes techniques et stratégiques fondamentaux du TSYR. Voici un extrait :

Lire la suite »

Art martial au féminin

Onna_bugeisha_Ishi-jo,_wife_of_Oboshi_Yoshio

Onna-bugeisha, femme guerrière

Il est assez courant que lorsqu’un membre de la gente féminine me demande des renseignements sur la pratique, celle-ci m’interroge sur la présence de femmes dans notre groupe. Je dois avouer toujours être surpris par la question, peut-être parce que la différence de genre n’est pas pour moi un critère ou une condition de progression.

Lire la suite »